Beurre de cacahuètes du Nicaragua

Ce que je tartine

Ce beurre de cacahuètes à l'huile de tournesol est une pâte onctueuse et légèrement craquante avec des petits morceaux de cacahuètes. Un plaisir gourmand à tartiner !

 

Ce que je défends: la participation active des femmes dans les coopératives paysannes

Au nord du Nicaragua, la ccopérative DEL CAMPO mène des actions auprès des 3500 membres pour faire connaître la contribution des femmes à la communauté et encourager leur participation aux processus de décisions.
 
Le Nicaragua est l'un des pays les plus pauvres d’Amérique latine. 70 % de la population sont des familles de petits paysans qui cultivent des aliments de base destinés à la consommation familiale ainsi que des biens d’exportation tels que café, sucre, arachides ou encore le sésame. Délaissés par le gouvernement, ils n’arrivent ni à faire face à l’expansion de grosses plantations de coton et d’arachide, ni aux conséquences déjà palpables du changement climatique. Dans cette situation, les organisations qui défendent les intérêts des petits paysans afin d‘améliorer leurs conditions sociales et économiques, sont indispensables.

Les membres de la coopérative cultivent en moyenne 2 hectares, mais certains d'entre eux n'ont qu'1 hectare et ceux qui disposent de plus de main d'oeuvre familiale peuvent cultiver jusqu'à 10 hectares. Le rendement est d'environ 500 kg par hectare en culture bio. De nombreux producteurs sont aussi éleveurs. Ils ont des vaches rustiques, 1 à 5 têtes, qui produisent du lait pour l'autoconsommation familiale. La culture de la cacahuète est risquée puisqu'elle est très liée à la pluviométrie. Elle nécessite également de la main d'œuvre pour le désherbage et surtout pour la récolte.

La coopérative a déjà plus de quinze ans d'expérience de travail. Les résultats sur le plan social sont déjà conséquents : des leaders paysans ont été formés, les producteurs ont bénéficié de formation et d'assistance technique.  Un des plus grands succès de la coopérative est la caisse d'épargne et de crédit qu'elle a constituée. 

La coopérative a fait le choix de la production biologique. Les agriculteurs pratiquent les rotations de culture, les jachères et fabriquent des composts. De cette façon, ils évitent l'utilisation d'engrais ou de tout autre produit chimique. Ce choix est en rupture avec une nouvelle tendance au Nicaragua d'avoir recours dans la culture du sésame aux engrais chimiques, désherbants et pesticides.

 


STEARINE DE PALME ÉQUITABLE: quelques explications

Notre huile de palme est produite en Equateur par des petits producteurs dans le respect des écosystèmes et de la biodiversité.

Elle s'inscrit dans un projet de développement de communautés paysannes ayant des culture traditionnelles incluant la palme sans déforestation, ni d’abandon de culture vivrière, comme tous les produits que nous achetons.

Il ne s'agit en aucun cas d'huile de palme cultivée à grande échelle de manière intensive sur des terres déforestées à cet effet, appartenant à de grands propriétaires terriens comme cela est le cas en Indonésie.


Nous utilisons cet ingrédient pour apporter l'onctueux et le mousseux au beurre de cacahuète, sans cela le beurre de cacahuète serait liquide et aurait tendance à déphaser. La stéarine de palme est obtenue sans traitement chimique : il suffit de refroidir l'huile de palme. Un effet mécanique donne une partie liquide à température ambiante, appelée oléine de palme, et une fraction solide, appelée stéarine de palme.

 


Partenaire depuis 2007

  • Plus de 3000 petits producteurs
  • Cultivateurs de maïs, haricots, sésame et cacahuètes
  • Surface de 1 à 3 hectares

Arachide* 95%, huile de tournesol, stéarine de palme, sel
*Issues du commerce équitable (95% du poids total)

Trouver ce produit

Agriculture biologique - EUROPA  Label     Membre de la Fédération belge de commerce équitable  Elue meilleure entreprise du commerce équitable   

Nous sommes certifié pour le BIO par Certisys BE-BIO-01