GINGEMBRE EN POUDRE DU MADAGASCAR

CE QUE J'AIME

En mode salé ou sucré, ce gingembre en poudre trouvera facilement sa place dans vos recettes pour y ajouter sa note épicée.

CE QUE JE DEFENDS: un prix juste

Dans un contexte de pauvreté et d’insécurité alimentaire des familles paysannes dans les régions Analanjirofo et Antsinanana à Madagascar, avec une production vivrière pour le marché local limitée en raison de la surface réduite des exploitations agricoles (0,5 hectares en moyenne), les cultures de rente jouent un rôle important. Elles assurent en effet des revenus monétaires pour faire face aux besoins des familles, assurer la sécurité alimentaire en période de soudure (entre 2 récoltes) et éviter la décapitalisation de leurs exploitations agricoles. Les parcelles qui ne sont pas aménageables en rizières sont dédiées à des cultures de rente diversifiées.

Les filières de commercialisation de ces produits sont pourtant très défavorables aux producteurs, éloignés des axes de communication et donc des marchés. Avec l'appui d'ETHIQUABLE et le soutien de l'ONG AVSF depuis 2007, la coopérative FANOHANA (« ensemble » en malgache) a renforcé son organisation, valorisé la majorité des produits (litchi, épices, ananas...) de rente des familles paysannes et transféré ces apprentissages à d’autres producteurs ou organisations de la côte-est intéressées par la démarche de commerce équitable et production biologique.

Forte de ce succès, FANOHANA est devenu un acteur local du développement communautaire. Celle-ci a permis la mise en place de greniers à riz, la réfection d’une salle de classe, le paiement des salaires de deux enseignants, l’organisation d’une action de reboisement, la construction d’une cuisine pour un dispensaire communautaire, d’un pont et la réfection de pistes rurales.
Le développement des activités de la coopérative a également engendré la création d’emplois : une équipe technique assurant la gestion de la coopérative (gérant, secrétaire comptable, responsable magasin et deux ouvriers), mais également une équipe de préparateurs pour les épices qui peut compter jusqu’à 40 ouvriers journaliers.


  

FANOHANA, partenaire depuis 2009


FILIÈRE ENTIÈREMENT CRÉÉE

dans le cadre de nos actions ciblées sur Madgascar depuis 2008 : création de 7 filières équitables


Gingembre issu du commerce équitable et de l’agriculture biologique 


Dispensé de déclaration nutrionnelle -> règlement INCO UE 1169/2011, annexe V, point 4 (épices)


DISPENSÉ

Trouver ce produit

Poivre noir en grains du Kerala

CE QUE J'AIME

Nous vous proposons un moulin intégré pour ce poivre noir équitable & bio du Kérala. Les graines gardent ainsi leur parfum subtil et leur beau piquant.

CE QUE JE DÉFENDS: des cultures paysannes diversifiées

Les membres de la coopérative indienne FTAK, Fair Trade Alliance Kerala, préservent la grande biodiversité du Kérala en cultivant du poivre, des épices, des noix de cajou...

La coopérative FTAK est née lors de la crise agricole dans le Kerala au début des années 2000. Les prix des matières premières pour le café, les noix et les épices s’étaient effondrés, à cette époque, plus de mille agriculteurs se sont suicidés dans la région.
C'est de cette histoire que les convictions de cette organisation paysannes aujourd'hui forte de plus de 3000 membres se sont forgées. Convictions que nous partageons depuis 2007, en commercialisant leurs poivres, mais aussi leur noix de cajou et désormais leur huile de coco.



PARTENAIRE DEPUIS 2007

  • Région du Kerala située entre les montagnes des Ghâts occidentaux à l'est et la mer d'Oman à l'ouest
  • Districts de Wynad, Idukki et Kottayam
  • 4 184 producteurs
  • Parcelles de 1 à 5 hectares abritant des épices telles que le poivre, la vanille, la cardamome, le carcuma, le gingembre, le muscadier, le giroflier mais aussi des noix de cajou et des cocotiers


Poivre noir issu du commerce équitable et de l’agriculture biologique


Dispensé de déclaration nutrionnelle -> règlement INCO UE 1169/2011, annexe V, point 4 (épices)


DISPENSÉ

Trouver ce produit

Curry du Sri Lanka

Ce que j'aime

Notre curry équitable & bio vous offre un mélange d'épices et d'herbes relativement doux et très parfumé.

Ce que je défends

La préservation de la biodiversité

Les 600 producteurs sri lankais de la coopérative SOFA utilisent des engrais naturels et pratiquent des cultures associées (thé et épices). Ils assurent ainsi la biodiversité de leurs parcelles.

Trouver ce produit

Curcuma du Kerala

CE QUE J'AIME

Notre curcuma équitable & bio offre une saveur chaude mais douce. Il peut être utilisé dans tous les plats, n’hésitez surtout pas : le curcuma est un puissant antioxydant.


Un puissant colarant

Le curcuma est rhizome que l'on surnomme le safran du pauvre pour sa capacité à colorer les plats.

 

CE QUE JE DÉFENDS: dDes cultures paysannes diversifiées

Les membres de la coopérative indienne FTAK, Fair Trade Alliance Kerala, préservent la grande biodiversité du Kérala en cultivant du poivre, des épices, des noix de cajou...

Le Kerala compte parmi les quelques endroits les plus remarquables au monde pour la richesse de leur biodiversité ; en même temps cette nature surabondante est menacée par l'expansion rapide des villes. La diversification indispensable des cultures au Kerala. Les membres de Fair trade alliance Kerala (FTAK), les partenaires indiens d'Éthiquable, se sont mobilisés depuis des années dans la lutte contre l'endettement des paysans et pour la sauvegarde de la terre.

La diversification des productions agricoles a été un de leurs fers de lance. Les parcelles des membres de FTAK, de 1 à 5 ha, sur les flancs de la chaîne des Ghâts occidentaux abritent toutes les épices que le Kerala a toujours su offrir au monde et, côtoient café, cacao, hévéa, noix de cajou et thé, selon l'altitude.

Sur les 3 000 producteurs de FTAK , 6 à 700 membres dépendent exclusivement des épices pour assurer leurs revenus. Ils sont, en majeure partie, situés en altitude, dans les districts de Wynad, Idukki et Kottayam.

 


PARTENAIRE DEPUIS 2007

  • Région du Kerala située entre les montagnes des Ghâts occidentaux à l'est et la mer d'Oman à l'ouest
  • Districts de Wynad, Idukki et Kottayam
  • 4 184 producteurs
  • Parcelles de 1 à 5 hectares abritant des épices telles que le poivre, la vanille, la cardamome, le carcuma, le gingembre, le muscadier, le giroflier mais aussi des noix de cajou et des cocotiers


Curcuma est issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique.


Dispensé de déclaration nutrionnelle -> règlement INCO UE 1169/2011, annexe V, point 4 (épices)

 

Dispensé

Trouver ce produit

Cannelle en poudre du Madagascar-Sri Lanke

CE QUE J'AIME

La cannelle du Sri Lanka est réputée pour son acide cinnamique au parfum à la fois profond et fin. Elle s'associe parfaitement avec la cannelle malgache.
 

CE QUE JE DÉFENDS: des revenus stables et diversifiés 

Les 3576 producteurs sri lankais de la coopérative SOFA sont partenaires d’ETHIQUABLE pour leurs thés et leurs épices, ce qui leur garantit un revenu décent.

La cannelle provient également de la coopérative FANOHANA à Madagascar. Avec une exportation directe à prix juste, les producteurs de la coopérative malgache FANOHANA tirent profit des cultures de rente, en complément de leur culture vivrière.

Dans un contexte de pauvreté et d’insécurité alimentaire des familles paysannes dans les régions Analanjirofo et Antsinanana à Madagascar, avec une production vivrière pour le marché local limitée en raison de la surface réduite des exploitations agricoles (0,5 hectares en moyenne), les cultures de rente jouent un rôle important. Elles assurent en effet des revenus monétaires pour faire face aux besoins des familles, assurer la sécurité alimentaire en période de soudure (entre 2 récoltes) et éviter la décapitalisation de leurs exploitations agricoles.
Les parcelles qui ne sont pas aménageables en rizières sont dédiées à des cultures de rente diversifiées.

Forte de ce succès, FANOHANA est devenu un acteur local du développement communautaire. Celle-ci a permis la mise en place de greniers à riz, la réfection d’une salle de classe, le paiement des salaires de deux enseignants, l’organisation d’une action de reboisement, la construction d’une cuisine pour un dispensaire communautaire, d’un pont et la réfection de pistes rurales.

Le développement des activités de la coopérative a également engendré la création d’emplois : une équipe technique assurant la gestion de la coopérative (gérant, secrétaire comptable, responsable magasin et deux ouvriers), mais également une équipe de préparateurs pour les épices qui peut compter jusqu’à 40 ouvriers journaliers.

Les ventes de la vanille, de la cannelle, du poivre, du gingembre se réalisent chaque mois et génère ainsi une entrée d’argent en cash régulière pour les familles qui peuvent acheter des biens de premiers nécessités (huile, savon,…), des vêtements et surtout payer les études des enfants.

Les filières de commercialisation de ces produits sont pourtant très défavorables aux producteurs, éloignés des axes de communication et donc des marchés. Avec l'appui d'ETHIQUABLE et le soutien de l'ONG AVSF depuis 2007, la coopérative FANOHANA - « ensemble » en malgache - a renforcé son organisation, valorisé la majorité des produits (litchi, épices, ananas...) de rente des familles paysannes et transféré ces apprentissages à d’autres organisations de la côte-est intéressées par la démarche de commerce équitable et production biologique.

 


  

FANOHANA, partenaire depuis 2009

  • Coopérative créé à la suite d'un projet de développement d'AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières) et du FIDA (Fonds International de Développement Agricole des Nations Unis)
  • La base sociale ne cesse de s'agrandir : 152 familles de producteurs en 2011 et 542 en 2021

FILIÈRE ENTIÈREMENT CRÉÉE

dans le cadre de nos actions ciblées sur Madgascar depuis 2008 : création de 7 filières équitables


FTAK, PARTENAIRE DEPUIS 2007

  • Région du Kerala située entre les montagnes des Ghâts occidentaux à l'est et la mer d'Oman à l'ouest
  • Districts de Wynad, Idukki et Kottayam
  • 4184 producteurs
  • Parcelles de 1 à 5 hectares abritant des épices telles que le poivre, la vanille, la cardamome, le carcuma, le gingembre, le muscadier, le giroflier mais aussi des noix de cajou et des cocotiers


Cannelle issue de l'agriculture biologique et du commerce équitable


Dispensé de déclaration nutrionnelle -> règlement INCO UE 1169/2011, annexe V, point 4 (épices)


Dispensé 

Trouver ce produit

Noix de Cajou sans sel d'El Salvador Burkina Faso Inde

CE QUE JE CROQUE

Ces noix de cajou équitables et bio sont parfaites pour un apéro au naturel, pour un snaking sain lors d'une randonnée ou comme ingrédient pour vos recettes salées ou sucrées.

CE QUE JE DÉFENDS: une filière maîtrisée par les producteurs

Avec le commerce équitable, les producteurs de cajou récupèrent une part majeure de la valeur ajoutée

Les coopératives récoltent et décortiquent elles-mêmes les noix de cajou. Cette transformation des noix sur place est un enjeu majeur pour les producteurs : une noix décortiquée vaut 5,5 fois plus qu’une noix brute. C’est aussi une source d’emplois en zone rurale.

La coopérative APRAINORESAsociación de Productores Agroindustriales Orgánicos de El Salvador, propose une alternative durable aux communautés paysannes de Bajo Lempa avec la culture et le décorticage des noix de cajou. Ils sont 150 producteurs de 2 à 3 hectares d’anarcadiers, productions vivrières et élevage.

APRAINORES est la seule organisation de producteurs à disposer d’une industrie de transformation de la noix qui lui permet d’exporter le produit fini. Cette usine permet d’employer 80 travailleurs dans l’unité, il constitue une source d’emploi considérable pour cette région rurale isolée marquée par une exode rurale importante.

APRAINORES collecte en moyenne auprès de ses producteurs 180 tonnes de noix de cajou brutes qui sont vendues décortiquées à plus de 90% sous le label équitable. Grâce aux filières équitables, elle achète aux producteurs entre 10 et 30% de plus que le prix des intermédiaires locaux.

Cultivée de façon biologique l’anacarde est une culture pérenne qui immobilise les parcelles notamment en période de récolte. En hiver, lorsqu’il n’y a pas de fruit, les plantations d’anacardiers sont utilisées comme pâturages permettant une fertilisation naturelle.


La coopérative COOPAKE est l’une des premières créées au Burkina Faso. Elle possède deux unités de transformation de mangues et de noix de cajou. Au total 170 producteurs cultivent  sur plus de 800 ha de vergers & terrains agricoles.

Les 150 salariées sont en majorité les femmes des producteurs de la COOPAKE. Elles travaillent également dans l’atelier de séchage des mangues, ce qui leur donne accès à du travail 10 mois par an dans une zone avec très peu de travail salarié. Les conditions de sécurité et d’hygiène sont de loin, bien meilleures que celles des usines en ville.

Les noix de cajou proviennent également de la coopérative FTAK en Inde.
 

Plus d'infos sur les filières de la cajou?  Consultez notre article
 

L'anacardier

Si la récolte des fruits de l'anacardier est relativement simple, il n'en est pas de même pour le décorticage manuel et la torréfaction des noix de cajou qui déterminent la qualité du produit fini.
Trouver ce produit

Agriculture biologique - EUROPA  Label     Membre de la Fédération belge de commerce équitable  Elue meilleure entreprise du commerce équitable   

Nous sommes certifié pour le BIO par Certisys BE-BIO-01