Thé vert hibiscus gingembre

Thé vert hibiscus gingembre

Ce thé provient de théiers situés au sud-est du Laos, sur le plateau des Bolovens, entre 800 et 1 200 mètres d'altitude. Le climat y est idéal pour la culture du thé.

Ce thé est cultivé dans des jardins familiaux dans lesquels on trouve également des caféiers, des arbres fruitiers et des plantes vivrières.

Le Groupement de Communautés Paysannes du Sud Laos (GCPSL) compte plus de 200 familles disposant de 150 hectares de théiers. Après la cueillette des feuilles fraîches par les producteurs, le thé est ensuite fabriqué puis exporté par la coopérative Batieng Product.

Avec les réseaux du commerce équitable, les producteurs exportent eux-mêmes le thé vers l'Europe et augmentent ainsi leurs revenus.

Ce thé est issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique
 

Trouver ce produit

Thé vert shan du Vietnam

Thé vert Shan du Vietnam

La coopérative de BAN LIEN regroupe plus de 800 producteurs. Depuis 2003, elle a formé et accompagné ses membres dans la conversion biologique de leurs parcelles et notamment des jardins à thés.

La culture de thé endémique leur apporte une diversification des revenus en complément des productions vivrières et des petits élevages.

Avec les réseaux du commerce équitable, les producteurs exportent leur thé vers l’Europe et augmentent ainsi leurs revenus.

Thé issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique.
 

Trouver ce produit

Thé vert au Jasmin

Thé Chunmee et fleurs de Jasmin

Ce thé vert au jasmin est un délicat mélange de thé Chunmee et de fleurs de Jasmin. En chinois Chunmee signifie « sourcil de femme » car c’est la forme qu’évoquent les feuilles de ce thé roulées en minces filaments.

Ce thé est issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique.

 

Situation-Région du Jiangxi vers la frontière avec la région de Fujian, au centre de la Chine.
Membres-14 600 familles de petits producteurs
Cultures-1 à 2 hectares de café. Cultures associées : riz et légumes

 

Les 53 jardins de l'association Dazhangshan Organic Farmers sont situés dans la région du Jiangxi vers la frontière avec la région de Fujian, au centre de la Chine. C'est une des provinces les plus pauvres de Chine. Le thé est récolté vers 600 mètres d'altitude sur les flancs des monts Da Zhang Shan, « les monts des brumes et des nuages ». Le sol fertile, l'altitude et l'humidité, permettent de produire des thés riches en saveurs et parfums, reconnus et appréciés depuis les dynasties Tang et Ming. Chaque bourgeon est récolté à la main selon la méthode traditionnelle en cueillant également les deux premières feuilles. Ces feuilles vertes sont ensuite, dans les fabriques de chacun des 36 villages, chauffées à 100° C pendant quelques minutes afin d'arrêter la fermentation. Les feuilles sont alors roulées à la main pour leur donner l'aspect de minuscules torsades (Chun mee) ou en boules (le fameux gunpowder). Elles sont ensuite séchées à l'air modérément chaud sur des claies, puis livrées à l'usine centrale pour être triées, calibrées et conditionnées.

Au total, les membres de Dazhangshan Organic Farmers cultivent 9,000 hectares. Les 14 600 familles de l'association sont propriétaires de plusieurs petites parcelles de terre - certaines d'un quinzième d'hectare - très éparpillées, conséquence de la reprivatisation des terres pendant les années 80. Les familles paysannes cultivent du riz et des légumes (courges, concombres, haricots et arachides) leur assurant généralement l'autosuffisance alimentaire. Néanmoins, peu d'entre eux disposent de surplus à vendre sur le marché local. Le thé, cultivé sur un hectare en moyenne, reste donc la principale source de revenu monétaire bien que certains d'entre eux ont également recours à la vente de leur force de travail comme main-d'œuvre dans les grandes villes de la région

Impact économique du commerce équitable

Le thé brut que livrent les producteurs à l'usine leur est payé 2 à 2,50 euros le kilo, ce qui représente le double du prix conventionnel. La prime du commerce équitable de 0,72 euro par kilo ajoute une bonification supplémentaire de 33% de surprix.

Impact social du commerce équitable

Les primes du commerce équitable ont servi en priorité à financer la construction d'une annexe pour une école locale. Cette première école a pu ainsi installer une salle informatique avec 40 ordinateurs et un laboratoire de langues pour l'apprentissage de l'anglais ! Avec l'appui des autorités locales, l'organisation de producteurs consacre désormais la prime à la construction d'un internat dans un autre village du comté. Ce qui permet et de réduire les importants trajets à pieds des enfants scolarisés et d'améliorer drastiquement les conditions d'hébergements des pensionnaires. Enfin, Dazhangshan a décidé d'octroyer des bourses pour que les élèves les plus pauvres puissent aller au lycée et à l'université : 10 étudiants en profitent chaque année.

Impact environnemental du commerce équitable

Une partie de la prime du commerce équitable sert également à la formation aux bonnes pratiques de l'agriculture biologique et à l'acquisition des équipements de traitement du thé plus performants. « Nous avons besoin d'aide pour améliorer la qualité de notre thé et ainsi conquérir des nouveaux marchés » insiste M. Hong Jianwei .

 

Trouver ce produit

Thé vert gingembre citron vert

Une inspiration africaine: le Niamakou Dji

Ceux qui ont eu la chance de voyager en Afrique de l’Ouest, du Sénégal en Côte d’Ivoire, en passant par le Mali, auront certainement apprécié cette délicieuse boisson glacée à base de gingembre, de citron vert et de sucre de canne. Malgré une chaleur écrasante, le Niamakou Dji vous désaltère et vous donne un tonus exceptionnel. C’est ce souvenir d’Afrique qui nous a amené à concevoir ce thé vert au gingembre et au citron vert.

La fine âpreté du thé vert est adoucie par le parfum suave du citron vert, relevé par la note épicée du gingembre. L’alliance de ces trois plantes contribue au bien-être et à la vitalité. Le thé vert favorise l’élimination, et, comme le gingembre, donne du tonus et de l’énergie.

Ce thé est issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique.
 

Situation-Jardins de Kandyan Cha situés au coeur des massifs montagneux de Kandy au Sri Lanka
Membres-800 familles de petits producteurs réunies en 17 communautés
Cultures-Jardins entre 0.2 et 5 hectares (thés, épices, cultures vivrières, élevage)
 

Une culture de jardins

Situés au coeur des massifs montagneux de Kandy au Sri Lanka, les jardins de Kandyan Cha bénéficient de la fraîcheur d'un climat tropical tempéré par l'altitude. La succession d'une période sèche et de la mousson crée des conditions exceptionnelles qui donnent un thé vert d'une grande finesse. Provenant de la même plante que le thé noir (camellia sinensis), et contrairement à celui-ci, le thé vert est composé de feuilles non fermentées. Riche en antioxydants et en polyphénols, il active la combustion des graisses et donne du tonus.
La récolte est un travail très minutieux puisqu'il ne faut prélever que les feuilles jeunes pour assurer la finesse de l'arôme et l'aspect homogène des feuilles après séchage. Pour une cueillette fine, on ne coupera que le bourgeon et deux feuilles à l'extrémité de chaque branche. Une mauvaise technique de cueillette compromet non seulement la qualité du thé mais aussi la qualité des pousses sur la plante pour les récoltes suivantes. En fonction de l'altitude et des saisons, le thé est cueilli tous les 5 à 10 jours.
Les feuilles cueillies sont transportées rapidement à l'usine de transformation pour préserver leurs qualités intrinsèques avant séchage.

Le thé vert d'ETHIQUABLE provient du terroir de Uva, une région de moyenne altitude et touchée par des vents secs. Son infusion est de couleur cuivrée, aromatique au goût rond, mais moins corsé que les autres thés du Sri Lanka.

 

En 1993, Dr Sarath Ranaweera, un universitaire entreprenant, a imaginé une organisation pour mieux valoriser les trésors de cette biodiversité. Il propose de développer une filière biologique et équitable. Il parvient à convaincre des petits producteurs qui se regroupent en associations avant d'entamer une période de reconversion. Ils adoptent progressivement des itinéraires culturaux adaptés à l'agriculture organique (compost, désherbage manuel,...). Les premières collectes de feuilles biologiques commencent en 1997. Cette même année, les groupes de producteurs fondent la Sofa (Small Organic Farmer Association) prenant en charge des services tels que les formations techniques ou les prêts aux producteurs. Biofoods, la manufacture de thé dirigée par Sarath Ranaweera, se charge de gérer la logistique d'exportation et d'ouvrir les marchés dans le monde entier pour les thés des membres de SOFA. Aujourd'hui, Sofa regroupe près de 800 petits producteurs exploitant 428 hectares. L'enjeu central reste l'amélioration du niveau de vie des familles paysannes.

Impact économique du commerce équitable
 

L'organisation SOFA dispose d'un service technique lui permettant un suivi régulier de la production de thé. Chaque année, elle utilise une partie de la prime du commerce équitable pour distribuer entre 50 et 150 plants de thé à chaque producteur et développer des pépinières communautaires. Cet investissement productif permet d'accroître les rendements de thé et par là les revenus des producteurs. La prime du commerce équitable permet également aux producteurs de valoriser les autres produits de leurs jardins (épices, fruits et légumes) et de les transformer et les conditionner localement, contribuant ainsi au développement économique de la région.

Impact social du commerce équitable

Les producteurs ont reçu des formations techniques sur la fertilisation des sols, l'élagage ou bien encore la cueillette. SOFA participe également à l'achat d'outils agricoles et au développement d'activités agricoles complémentaires. Elle a installé des ruches au niveau des jardins et a réalisé des dons de vaches favorisant la fertilisation des parcelles et permettant la production de lait. Dans le cadre du programme d'appui aux femmes, SOFA accompagne un projet d'emballages recyclés à destination du marché local. Elle apporte aussi des crédits pour les femmes souhaitant investir dans des machines à coudre. SOFA a financé la création de centres de santé et l'installation de bornes d'eau potable. Elle accompagne également le programme d'éducation en organisant des donations de livres et le financement de fournitures scolaires.

Impact environnemental du commerce équitable

Dans le cadre de son programme d'agriculture biologique, une équipe technique réalise un suivi mensuel des parcelles. Des formations sont organisées régulièrement pour que chaque culture respecte le cahier des charges biologique. Les producteurs travaillent des méthodes de fertilisation naturelle: lisiers et compost. Chaque année la composition du sol est vérifiée. Les cultures associées comme la citronnelle, la vanille, la cannelle ou bien encore le citron vert permettent un enrichissement des sols. On peut retrouver plus de 50 espèces sur un hectare. Aussi, les producteurs et les techniciens travaillent sur la maitrise de l'eau. Des haies et terrasses sont installées pour capter l'eau et maintenir une humidité sur les parcelles et inversement la pratique du drainage permet d'écouler l'eau retenue en excès dans les terres.

 

Trouver ce produit

Thé tonique au guarana

Thé vert aromatisé

Thé vert du Sri Lanka, à la citronnelle et au guarana. Un thé aromatisé traditionnel. Dans ce mélange équilibré de trois plantes, la fine âpreté du thé vert et sa légère astringence sont réveillées par les saveurs citronnées aux notes épicées du guarana et de la citronnelle.

Outre ses qualités aromatiques, l'alliance de ces trois plantes contribue au bien être et à l'harmonie du corps. La citronnelle, utilisée dans la tradition de nombreux pays du Sud, stimule la digestion et favorise l'équilibre. Cueilli en forêt amazonienne et considéré comme une plante sacrée, le guarana possède des vertus énergisantes physiques et intellectuelles. Sa forte teneur en caféine, renforcée par la richesse en polyphénols du thé vert, active la combustion des graisses et favorise l'élimination.

Ce thé est issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique.
 

Situation-Jardins de Kandyan Cha situés au coeur des massifs montagneux de Kandy au Sri Lanka
Membres-800 familles de petits producteurs réunies en 17 communautés
Cultures-Jardins entre 0.2 et 5 hectares (thés, épices, cultures vivrières, élevage)
 

Une culture de jardins

Situés au coeur des massifs montagneux de Kandy au Sri Lanka, les jardins de Kandyan Cha bénéficient de la fraîcheur d'un climat tropical tempéré par l'altitude. La succession d'une période sèche et de la mousson crée des conditions exceptionnelles qui donnent un thé vert d'une grande finesse. Provenant de la même plante que le thé noir (camellia sinensis), et contrairement à celui-ci, le thé vert est composé de feuilles non fermentées. Riche en antioxydants et en polyphénols, il active la combustion des graisses et donne du tonus.
La récolte est un travail très minutieux puisqu'il ne faut prélever que les feuilles jeunes pour assurer la finesse de l'arôme et l'aspect homogène des feuilles après séchage. Pour une cueillette fine, on ne coupera que le bourgeon et deux feuilles à l'extrémité de chaque branche. Une mauvaise technique de cueillette compromet non seulement la qualité du thé mais aussi la qualité des pousses sur la plante pour les récoltes suivantes. En fonction de l'altitude et des saisons, le thé est cueilli tous les 5 à 10 jours.
Les feuilles cueillies sont transportées rapidement à l'usine de transformation pour préserver leurs qualités intrinsèques avant séchage.

Le thé vert d'ETHIQUABLE provient du terroir de Uva, une région de moyenne altitude et touchée par des vents secs. Son infusion est de couleur cuivrée, aromatique au goût rond, mais moins corsé que les autres thés du Sri Lanka.

En 1993, Dr Sarath Ranaweera, un universitaire entreprenant, a imaginé une organisation pour mieux valoriser les trésors de cette biodiversité. Il propose de développer une filière biologique et équitable. Il parvient à convaincre des petits producteurs qui se regroupent en associations avant d'entamer une période de reconversion. Ils adoptent progressivement des itinéraires culturaux adaptés à agriculture organique (compost, désherbage manuel,...). Les premières collectes de feuilles biologiques commencent en 1997. Cette même année, les groupes de producteurs fondent la Sofa (Small Organic Farmer Association) prenant en charge des services tels que les formations techniques ou les prêts aux producteurs. Biofoods, la manufacture de thé dirigée par Sarath Ranaweera, se charge de gérer la logistique d'exportation et d'ouvrir les marchés dans le monde entier pour les thés des membres de SOFA. Aujourd'hui, Sofa regroupe près de 800 petits producteurs exploitant 428 hectares. L'enjeu central reste l'amélioration du niveau de vie des familles paysannes.

Impact économique du commerce équitable
 

L'organisation SOFA dispose d'un service technique lui permettant un suivi régulier de la production de thé. Chaque année, elle utilise une partie de la prime du commerce équitable pour distribuer entre 50 et 150 plants de thé à chaque producteur et développer des pépinières communautaires. Cet investissement productif permet d'accroître les rendements de thé et par là les revenus des producteurs. La prime du commerce équitable permet également aux producteurs de valoriser les autres produits de leurs jardins (épices, fruits et légumes) et de les transformer et les conditionner localement, contribuant ainsi au développement économique de la région.

Impact social du commerce équitable

Les producteurs ont reçu des formations techniques sur la fertilisation des sols, l'élagage ou bien encore la cueillette. SOFA participe également à l'achat d'outils agricoles et au développement d'activités agricoles complémentaires. Elle a installé des ruches au niveau des jardins et a réalisé des dons de vaches favorisant la fertilisation des parcelles et permettant la production de lait. Dans le cadre du programme d'appui aux femmes, SOFA accompagne un projet d'emballages recyclés à destination du marché local. Elle apporte aussi des crédits pour les femmes souhaitant investir dans des machines à coudre. SOFA a financé la création de centres de santé et l'installation de bornes d'eau potable. Elle accompagne également le programme d'éducation en organisant des donations de livres et le financement de fournitures scolaires.

Impact environnemental du commerce équitable

Dans le cadre de son programme d'agriculture biologique, une équipe technique réalise un suivi mensuel des parcelles. Des formations sont organisées régulièrement pour que chaque culture respecte le cahier des charges biologique. Les producteurs travaillent des méthodes de fertilisation naturelle: lisiers et compost. Chaque année la composition du sol est vérifiée. Les cultures associées comme la citronnelle, la vanille, la cannelle ou bien encore le citron vert permettent un enrichissement des sols. On peut retrouver plus de 50 espèces sur un hectare. Aussi, les producteurs et les techniciens travaillent sur la maitrise de l'eau. Des haies et terrasses sont installées pour capter l'eau et maintenir une humidité sur les parcelles et inversement la pratique du drainage permet d'écouler l'eau retenue en excès dans les terres.

Trouver ce produit

Thé vert menthe

Thé de Chine et menthe d'Egypte

Ce thé à la menthe est un mélange équilibré de thé vert Gunpowder et de feuilles de menthe Nana. Les jardins à thés sont situés au coeur du Jiangxi en Chine où les sols riches, l'altitude et l'humidité donnent un caractère vif et une élégante astringence au thé vert.

Ce thé est issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique.

 

Situation-Région du Jiangxi vers la frontière avec la région de Fujian, au centre de la Chine.
Membres-14 600 familles de petits producteurs
Cultures-1 à 2 hectares de café. Cultures associées : riz et légumes

Les 53 jardins de l'association Dazhangshan Organic Farmers sont situés dans la région du Jiangxi vers la frontière avec la région de Fujian, au centre de la Chine. C'est une des provinces les plus pauvres de Chine. Le thé est récolté vers 600 mètres d'altitude sur les flancs des monts Da Zhang Shan, « les monts des brumes et des nuages ». Le sol fertile, l'altitude et l'humidité permettent de produire des thés riches en saveurs et parfums, reconnus et appréciés depuis les dynasties Tang et Ming. Chaque bourgeon est récolté à la main selon la méthode traditionnelle en cueillant également les deux premières feuilles. Ces feuilles vertes sont ensuite, dans les fabriques de chacun des 36 villages, chauffées à 100° C pendant quelques minutes afin d'arrêter la fermentation. Les feuilles sont alors roulées à la main pour leur donner l'aspect de minuscules torsades (Chun mee) ou en boules (le fameux gunpowder). Elles sont ensuite séchées à l'air modérément chaud sur des claies, puis livrées à l'usine centrale pour être triées, calibrées et conditionnées.

Au total, les membres de Dazhangshan Organic Farmers cultivent 9,000 hectares. Les 14 600 familles de l'association sont propriétaires de plusieurs petites parcelles de terre - certaines d'un quinzième d'hectare - très éparpillées, conséquence de la reprivatisation des terres pendant les années 80. Les familles paysannes cultivent du riz et des légumes (courges, concombres, haricots et arachides) leur assurant généralement l'autosuffisance alimentaire. Néanmoins, peu d'entre eux disposent de surplus à vendre sur le marché local. Le thé, cultivé sur un hectare en moyenne, reste donc la principale source de revenu monétaire bien que certains d'entre eux ont également recours à la vente de leur force de travail comme main-d'œuvre dans les grandes villes de la région.

Impact économique du commerce équitable

Le thé brut que livrent les producteurs à l'usine leur est payé 2 à 2,50 euros le kilo, ce qui représente le double du prix conventionnel. La prime du commerce équitable de 0,72 euro par kilo ajoute une bonification supplémentaire de 33% de surprix.

Impact social du commerce équitable

Les primes du commerce équitable ont servi en priorité à financer la construction d'une annexe pour une école locale. Cette première école a pu ainsi installer une salle informatique avec 40 ordinateurs et un laboratoire de langues pour l'apprentissage de l'anglais ! Avec l'appui des autorités locales, l'organisation de producteurs consacre désormais la prime à la construction d'un internat dans un autre village du comté. Ce qui permet et de réduire les importants trajets à pieds des enfants scolarisés et d'améliorer drastiquement les conditions d'hébergements des pensionnaires. Enfin, la coopérative a décidé d'octroyer des bourses pour que les élèves les plus pauvres puissent aller au lycée et à l'université : 10 étudiants en profitent chaque année.

Impact environnemental du commerce équitable

Une partie de la prime du commerce équitable sert également à la formation aux bonnes pratiques de l'agriculture biologique et à l'acquisition des équipements de traitement du thé plus performants. « Nous avons besoin d'aide pour améliorer la qualité de notre thé et ainsi conquérir des nouveaux marchés » insiste M. Hong Jianwei, repésentant de la coopérative .

Trouver ce produit

Thé vert Ceylan

Thé vert pure origine Ceylan

Au cœur des massifs montagneux du Sri Lanka, ce thé vert est cultivé dans la région de Kandy (900-1100 m). C’est la succession de la période fraîche et de la saison des pluies d’hiver qui donne le caractère à ce thé.

Le thé vert provient de la même plante que le thé noir (camellia sinensis), mais contrairement à celui-ci, le thé vert est composé de feuilles non fermentées.

Ce thé est issu du commerce équitable et de l'agriculture paysanne biologique.
 

Situation-Jardins de Kandyan Cha situés au coeur des massifs montagneux de Kandy au Sri Lanka
Membres-800 familles de petits producteurs réunies en 17 communautés
Cultures-Jardins entre 0.2 et 5 hectares (thés, épices, cultures vivrières, élevage)
 

Une culture de jardins

Situés au coeur des massifs montagneux de Kandy au Sri Lanka, les jardins de Kandyan Cha bénéficient de la fraîcheur d'un climat tropical tempéré par l'altitude. La succession d'une période sèche et de la mousson crée des conditions exceptionnelles qui donnent un thé vert d'une grande finesse. Provenant de la même plante que le thé noir (camellia sinensis), et contrairement à celui-ci, le thé vert est composé de feuilles non fermentées. Riche en antioxydants et en polyphénols, il active la combustion des graisses et donne du tonus.
La récolte est un travail très minutieux puisqu'il ne faut prélever que les feuilles jeunes pour assurer la finesse de l'arôme et l'aspect homogène des feuilles après séchage. Pour une cueillette fine, on ne coupera que le bourgeon et deux feuilles à l'extrémité de chaque branche. Une mauvaise technique de cueillette compromet non seulement la qualité du thé mais aussi la qualité des pousses sur la plante pour les récoltes suivantes. En fonction de l'altitude et des saisons, le thé est cueilli tous les 5 à 10 jours.
Les feuilles cueillies sont transportées rapidement à l'usine de transformation pour préserver leurs qualités intrinsèques avant séchage.

Le thé vert d'ETHIQUABLE provient du terroir de Uva, une région de moyenne altitude et touchée par des vents secs. Son infusion est de couleur cuivrée, aromatique au goût rond, mais moins corsé que les autres thés du Sri Lanka.

En 1993, Dr Sarath Ranaweera, un universitaire entreprenant, a imaginé une organisation pour mieux valoriser les trésors de cette biodiversité. Il propose de développer une filière biologique et équitable. Il parvient à convaincre des petits producteurs qui se regroupent en associations avant d'entamer une période de reconversion. Ils adoptent progressivement des itinéraires culturaux adaptés à agriculture organique (compost, désherbage manuel,...). Les premières collectes de feuilles biologiques commencent en 1997. Cette même année, les groupes de producteurs fondent la Sofa (Small Organic Farmer Association) prenant en charge des services tels que les formations techniques ou les prêts aux producteurs. Biofoods, la manufacture de thé dirigée par Sarath Ranaweera, se charge de gérer la logistique d'exportation et d'ouvrir les marchés dans le monde entier pour les thés des membres de SOFA. Aujourd'hui, Sofa regroupe près de 800 petits producteurs exploitant 428 hectares. L'enjeu central reste l'amélioration du niveau de vie des familles paysannes.

Impact économique du commerce équitable
 

L'organisation SOFA dispose d'un service technique lui permettant un suivi régulier de la production de thé. Chaque année, elle utilise une partie de la prime du commerce équitable pour distribuer entre 50 et 150 plants de thé à chaque producteur et développer des pépinières communautaires. Cet investissement productif permet d'accroître les rendements de thé et par là les revenus des producteurs. La prime du commerce équitable permet également aux producteurs de valoriser les autres produits de leurs jardins (épices, fruits et légumes) et de les transformer et les conditionner localement, contribuant ainsi au développement économique de la région.

Impact social du commerce équitable

Les producteurs ont reçu des formations techniques sur la fertilisation des sols, l'élagage ou bien encore la cueillette. SOFA participe également à l'achat d'outils agricoles et au développement d'activités agricoles complémentaires. Elle a installé des ruches au niveau des jardins et a réalisé des dons de vaches favorisant la fertilisation des parcelles et permettant la production de lait. Dans le cadre du programme d'appui aux femmes, SOFA accompagne un projet d'emballages recyclés à destination du marché local. Elle apporte aussi des crédits pour les femmes souhaitant investir dans des machines à coudre. SOFA a financé la création de centres de santé et l'installation de bornes d'eau potable. Elle accompagne également le programme d'éducation en organisant des donations de livres et le financement de fournitures scolaires.

Impact environnemental du commerce équitable

Dans le cadre de son programme d'agriculture biologique, une équipe technique réalise un suivi mensuel des parcelles. Des formations sont organisées régulièrement pour que chaque culture respecte le cahier des charges biologique. Les producteurs travaillent des méthodes de fertilisation naturelle: lisiers et compost. Chaque année la composition du sol est vérifiée. Les cultures associées comme la citronnelle, la vanille, la cannelle ou bien encore le citron vert permettent un enrichissement des sols. On peut retrouver plus de 50 espèces sur un hectare. Aussi, les producteurs et les techniciens travaillent sur la maitrise de l'eau. Des haies et terrasses sont installées pour capter l'eau et maintenir une humidité sur les parcelles et inversement la pratique du drainage permet d'écouler l'eau retenue en excès dans les terres.

Trouver ce produit

Agriculture biologique - EUROPA  Ecocert - Organisme de contrôle et de certification  Label  Label du commerce équitable  Membre de la Fédération belge de commerce équitable  Elue meilleure entreprise du commerce équitable

Nous sommes certifié pour le BIO par Certisys BE-BIO-01