Choisir ETHIQUABLE, c'est la garantie de générer une plus-value réelle, mesurable et durable pour les coopératives de producteurs du Sud


Vous le verrez par vous-même en découvrant ci-dessous les 3 exemples de résultats concrets obtenus avec nos coopératives partenaires.


Exemple1: La coopérative COPABO en Côte d'Ivoire: Le décorticage artisanal de la noix de cajou


">http://www.dailymotion.com/video/x924ry_la-noix-de-cajou-moteur-du-zanza...


Situation initiale:


En côte d’Ivoire, les principales richesses sont concentrées au Sud au détriment du Nord où les terres sont moins favorables à l’agriculture. Alors qu’elle est le premier producteur mondial de noix de cajou, la côte d’Ivoire perd de la valeur ajoutée en les exportant en Inde où elles sont décortiquées puis exportées vers l’Europe. L’anacardier (arbre qui donne la noix de cajou) ne pousse que dans le Nord du pays. En raison de la forte demande internationale pour ce produit, il représente une belle opportunité pour les populations locales défavorisées d’améliorer leur niveau de vie.Pourtant la réalité est toute autre : les banques ont quitté le Nord de la côte d’Ivoire depuis la crise politique et les producteurs n’ont pas accès à des crédits raisonnables. Ils sont donc tributaires des commerçants indiens qui achètent leurs récoltes à l’avance à des prix trop bas.


Actions et résultats:


De nombreuses femmes du nord-est de la Côte d’Ivoire (région de Zanzan) ont décidé de s’organiser collectivement pour faire du décorticage artisanal une activité économiquement viable et vendre leur production sur le marché équitable. Le décorticage artisanal de la noix de cajou présente plusieurs atouts :la valorisation de la main d’œuvre et de la production locales, la création de valeur ajoutée sur place (vente d’un produit prêt à consommer très prisé sur le marché international) et la maitrise de la filière par des acteurs locaux.


Le décorticage artisanal a permis une garantie des prix et des débouchés sur le marché, la commercialisation d’un produit transformé à haute valeur ajoutée, la valorisation du travail des femmes et la possibilité de s’équiper pour mieux commercialiser.


Exemple 2: La coopérative CEPICAFE au Pérou: Le café mais pas seulement


">http://www.dailymotion.com/video/x9253y_cepicafe-les-fruits-du-succes_ne...


Situation initiale:


Dans le nord du Pérou, l’économie paysanne dépend beaucoup de produits d’exportation comme le café, la canne à sucre, la mangue. La situation des petits producteurs y est très précaire en raison du contexte de prix dérégulés et très fluctuants. Ainsi en 1995, les prix ne couvraient que 60% des coûts de production !


Actions et résultats:


C’est à cette période que 400 familles de producteurs se sont regroupées en créant la coopérative CEPICAFE pour vendre sur le marché équitable. Leurs objectifs : améliorer les caféières en renouvelant les plants et les variétés et investir dans les équipements et la formation pour pouvoir transformer le café par voie humide pour vendre un café de grande qualité qui réponde aux exigences du marché international. Grâce à l’atteinte de ses objectifs, CEPICAFE a  augmenté ses débouchés et permet aujourd’hui à 2800 familles de vivre de leur travail. Ce développement a permis à CEPICAFE  d’investir dans la diversification de deux nouvelles filières : le sucre de canne et les fruits transformés.
Ces derniers, orange, citron, papaye, ananas sont toujours présents là où le café est cultivé mais sont souvent non valorisés car les zones de consommation sont trop éloignées. CEPICAFE a donc décidé de se lancer la transformation des fruits en confitures. Quant à ETHIQUABLE, il a réalisé les premiers investissements en équipements, a acheté les premières productions et a préfinancé la fabrication de 25000 pots de confiture par mois.


Exemple 3: La coopérative Jambi Kiwa en Equateur: les plantes salvatrices du Chimborazo


">http://www.dailymotion.com/video/x9243d_les-plantes-salvatrices-du-chimb...


Situation initiale:


La région du Chimborazo est l’une des provinces d’Equateur les plus marquées par la pauvreté et l’exclusion. Les grands propriétaires terriens monopolisent les meilleures terres et l’eau d’irrigation. Cette situation provoque de fortes vagues de migration vers les villes pour faire gonfler les bidonvilles.


Actions et résultats:


Pour faire face à cette situation, la coopérative Jambi Kiwa, essentiellement composée de femmes, s’est formée pour produire des plantes médicinales et aromatiques pour tisanes et les commercialiser à travers le commerce équitable. Cela permet aux femmes de contribuer à 50% du revenu familial et de doubler la valeur ajoutée par rapport au prix de vente en plante sèche, ce qui est exceptionnel. La commercialisation par le commerce équitable a permis aux organisations paysannes de se maintenir avec leurs familles sur leur terre. C’est donc tout un groupe indien, originellement exclu de l’accès à la terre, au crédit, à l’éducation et aux ressources techniques qui a pu développer une production valorisant d’un côté son savoir-faire ancestral et de l’autre le positionnant comme un secteur d’exportation, activité historiquement réservée aux grandes familles et aux grands capitaux.


 Voilà de bonnes raisons de choisir ETHIQUABLE !

Agriculture biologique - EUROPA  Ecocert - Organisme de contrôle et de certification  Label  Label du commerce équitable  Membre de la Fédération belge de commerce équitable  Elue meilleure entreprise du commerce équitable

Nous sommes certifié pour le BIO par Certisys BE-BIO-01